Pourquoi les médecins en majorité sont-ils des charlatans ?

Imaginez que vous conduisez votre voiture lorsque soudainement un voyant rouge s’allume sur le tableau de bord. Il ne s’agit pas de la réserve de carburant mais plutôt de quelque-chose d’inhabituel qui semble indiquer qu’il y a un problème au moteur. Vous passez donc chez votre garagiste et il vous dit qu’il peut vous réparer ça. Il démonte devant vous le tableau de bord, enlève l’ampoule du voyant et remonte le tableau. Puis il se tourne vers vous et vous déclare : « Ça y est, c’est réparé! Plus de lumière rouge! » Même si vous n’y connaissez rien en mécanique, vous vous dites que ce type là est soit un dingue, soit un escroc. Il n’a pas réparé le problème au moteur, il a juste enlevé l’indicateur. Voilà comment travaillent la majorité des médecins de nos jours.

Les médecins soignent des symptômes

Vous avez une plaque de boutons sur le bras? On vous donne une crème à la cortisone. On ne cherche pas à savoir pourquoi elle est là, ni quelle est son origine. Vous avez des problèmes de sommeil? On vous donne des somnifères. On ne cherche pas à comprendre pourquoi vous avez du mal à dormir. Vous avez une angine? On vous donne des antibiotiques. On ne cherche pas à comprendre comment le corps se défend. Vous développez un cancer? On vous crame toutes les cellules, même les bonnes, à coup de chimiothérapie. On ne cherche pas à comprendre pourquoi il y a un progression anormale de cellules malignes.

En réalité, la majorité des médecins sont des charlatans à leur insu. Ce n’est pas de leur faute, ils ont été formés pour ça. Ils ont suivi dix ans d’études pour savoir quel processus pharmaceutique appliquer au regard de tel ou tel symptômes. Sauf que ces processus ne guérissent pas, il enlève le symptôme comme dans notre histoire avec le garagiste. Ils enlèvent l’indicateur mais cela ne signifie pas que le problème est réglé. Disons qu’il est reporté à plus tard. Ce problème réapparaitra avec d’autres symptômes, parfois plus grave qu’au départ. Ne posez pas la question aux médecins pourquoi il vous arrive ceci ou cela, quelle est la cause. La plupart du temps, ils ne sauront pas vous répondre.

Savez-vous qu’un étudiant en médecine passe une demi journée sur l’étude de l’alimentation durant tout son cursus universitaire? Nous mettons dans notre corps trois fois par jour des aliments pendant toute notre vie et la médecine ne s’intéresse pas à ce sujet. Dingue non? Comme si cela n’avait aucune espèce d’importance.

Pourquoi est-ce qu’on ne soigne pas la maladie?

Alors vous allez me dire pourquoi? Pourquoi ces médecins si intelligents s’intéressent uniquement aux symptômes plutôt qu’à la source du problème? Pourquoi cherchent-ils à enlever le voyant rouge à coup de médicaments plutôt que de trifouiller dans le moteur? Et bien comme toujours dans ce genre de situation, il faut regarder du côté de l’argent. C’est le bizness de l’industrie pharmaceutique qui dicte sa loi. Le système médical forme des médecins pour qu’il prescrivent des médicaments. Et ça rapporte énormément d’argent. Alors vous ne croyez pas qu’on va trouver une solution à votre problème non? Faut pas déconner. Il faut faire marcher le bizness. Contentons-nous maintenir les malades vivants, c’est déjà pas mal, comme ça, ils reviendront pour consommer encore plus de médicaments.

Si jamais un médecin remet le système en question, il est systématiquement radié de l’ordre des médecins. On ne plaisante pas avec une industrie aussi juteuse. Hors de question qu’on remette le système en cause.

Les questions à se poser

Bien souvent on ne nous pose pas ou on ne se pose pas ces questions :

  • Est-ce que je vis dans un milieu qui n’est pas trop pollué (air, eau)?
  • Est-ce que j’évolue dans un monde professionnel stressant? Est-ce que je subis des pressions au travail?
  • Est-ce que mes relations familiales ou amicales sont bonnes?
  • Est-ce que je me nourris correctement avec des aliments frais et sains, riches en vitamines/minéraux? Ou alors est-ce que je mange des trucs industriels sur le pouce ou en plein stress?
  • Est-ce que je dors bien?
  • Est-ce que je fais un peu de sport ou de yoga?
  • Est-ce que j’ai de la joie en moi ou de la tristesse et pourquoi?
  • Est-ce que je m’accorde des moments de méditation, de repos, de relaxation, au soleil, en pleine nature, au bord de la mer? Ou alors je passe mes journées enfermé dans un bureau à la lumière des néons?

Ces questions ne sont pas exhaustives mais c’est le genre de liste qu’on devrait faire en premier dès qu’on observe des choses anormales sur notre corps. Celui-ci parle, il s’exprime. Il faut l’écouter car il a toujours quelque-chose à dire. Si en plus vous écoutez votre âme, vous pouvez reliez la cause à l’effet: « Ça fait un moment que je te dis de changer de boulot » ou encore « Ça fait un moment que je te dis d’arrêter de bouffer/boire/fumer ces saloperies »…etc, à relier à toutes sortes de symptômes qui éclosent.

Conclusion

Le corps humain est une machine exceptionnelle. Une œuvre de génie. Figurez-vous qu’elle est capable de se réparer elle-même à condition qu’on arrête de l’empoisonner (voir liste ci-dessus). Vous n’avez rien à faire sinon que de respecter les lois de la nature. Les médecins ne devraient être sollicités qu’en cas d’urgence, comme par exemple un accident ou un malaise qui engage le pronostic vital et de manière ponctuelle. C’est tout. Le reste du temps, les cartes du jeu sont entre vos mains.

Et si vous n’êtes pas prêt à arrêter de voir les médecins, choisissez-en un qui ne vous prescrit pas de médicament (ce qui relève de la gageure) !

Sur ce, je vous souhaite une bonne année 2017 et surtout une bonne santé!

Articles connexes :

Pourquoi Mme Trump se positionne-t-elle contre la vaccination?

Le bonheur se trouve dans vos intestins