Nous sommes en crise… de conscience!

élévation de conscience

Mon but en tant qu’artiste est d’apporter ma pierre à l’édifice d’un changement de paradigme de la conscience sur terre ou encore des consciences individuelles. Oui, dit comme ça, j’ai envie d’ajouter « tout un programme ».

En effet, nous vivons comme vous avez pu le remarquer une crise économique depuis de très nombreuses années mais aussi une crise géo-politique ainsi qu’une crise écologique. Cette crise écologique nous amènera tôt ou tard dans le mur et je peux vous dire que le jour où on se prendra le mur, ça va nous faire tout drôle. Notre environnement est dans un état de délabrement avancé, proche de la rupture. Je ne détaillerai pas ici tout ce qui ne tourne pas rond, il y a une littérature et une documentation assez abondantes sur le sujet.

Par exemple « Comment tout peut s’effondrer – Petit manuel de collapsologie à l’usage des générations présentes » de Pablo Servigne et Raphaël Stevens, qui est un livre qui fait une synthèse de presque toutes les études de spécialistes sur la question du réchauffement climatique, de la destruction des écosystèmes, de notre dépendance fragile au pétrole, de notre système financier vacillant… Ou encore « Creuser jusqu’où ? » de Yves-Marie Abraham et David Murray.

C’est d’ailleurs en partie de là que je tire mes thèmes de chansons (Céréales killer, Viva l’ortie, l’homme descend du singe, C’est la crise…etc – à écouter sur ma page musique).

Einstein

Image trouvée sur le web, merci à son auteur inconnu.

La véritable crise, c’est celle de la conscience

Mais tout cela cache en vérité une autre crise qui englobe le tout si j’ose dire, je veux parler d’une crise de conscience. La plupart d’entre nous sommes inconscients. Inconscients de qui nous sommes et de quel pouvoir nous avons. Ignorant que nous sommes des êtres spirituels d’origine divine incarnés dans un corps physique. Et que ceci fait de nous des êtres souverains et non pas des esclaves. Inconscients que même si le monde est construit sur le modèle d’une pyramide et que nous sommes pour la plupart d’entre nous tout en bas de l’échelle, il reste qu’une pyramide sans base, ça s’écroule. Sans fondation, une maison ne peut pas tenir debout.

Alors qui a dit que nous avions aucun pouvoir sur le cours des choses ? Si nous avons l’impression de ne pas avoir la possibilité de changer le monde, c’est justement parce que nous nous rendons pas compte de ce pouvoir ou alors parce que nous avons renoncé à nous en servir.

Quelques exemples

A l’heure d’internet nous n’avons plus d’excuse pour ne pas nous organiser. Par exemple une multinationale ne respecte pas le droit des travailleurs ou pollue sans vergogne l’environnement ? Arrêtons d’acheter ses produits. En 48 heures l’affaire est réglée, cette entreprise fait faillite. Pas besoin de manifester dans la rue, pas besoin de faire une révolution. Il s’agit juste d’être attentif. Un gouvernement ne respecte pas ses engagements ou trahit les électeurs qui l’ont porté au pouvoir ? Même procédé, arrêtons de payer nos impôts.

Certains serait tenter de dire oui mais ça ne marchera pas, parce qu’il faudrait que tout le monde agisse en même temps et ça, c’est pas gagné ! C’est justement ça le truc, si nous restons inconscient, effectivement ça ne fonctionnera pas. C’est d’ailleurs pour cela qu’on nous enfume du matin au soir à la télé ou dans les médias de masse. Pour ne pas qu’on prenne conscience et qu’on reste bien sage, bien docile, à continuer à travailler pour ce système pourri qui nous mène archi droit dans le mur.

Tremblez devant l’esclave quand il brise sa chaîne ! (Friedrich Von Schiller)

Alors que ceux qui sont en haut de la pyramide tremblent car leur chute est proche ! Nous sommes de plus en plus nombreux à prendre conscience de tout ça et malgré leur tentative permanente d’enfumage, ce mouvement ne s’arrêtera pas.

Il n’est pas utile que nous soyons cent pour cent de la population à suivre ce mode d’action, juste un tiers, c’est suffisant. Car nous savons tous que la majorité des gens ont tendance à suivre le troupeau ; soyons donc la tête de ce troupeau et commençons à réfléchir où nous voulons aller, c’est à dire ailleurs que droit dans le mur. Commençons par remettre en question la hiérarchie. N’ayons plus peur. Cessons d’obéir aveuglément à un pouvoir oligarchique.

Car si nous n’agissons pas, un jour, il sera trop tard et la fin de notre existence terrestre se terminera prématurément pour nous tous. Je ne veux pas plomber l’ambiance mais il faut être réaliste à un moment donné. Il est évident que si on laisse faire les choses, ça ne va pas être rigolo du tout. N’attendons rien des responsables politiques actuels, ils sont incompétents et inconscients bien-sûr, quand ils ne sont pas corrompus.

« Le 21ème siècle sera mystique ou ne sera pas » André Malraux

Si certains sont enclins à dire « après moi le déluge » alors je m’adresse aux autres, à ceux qui ont gardés comme moi quelque-chose de positif en eux, leur âme d’enfant, de l’enthousiasme pour la vie, de l’envie de créer des choses utiles et belles ! Je pense aussi aux générations futures et à tous nos charmants bambins.

Articles connexes :

Le jour où j’ai rencontré Dieu

Voyage astral, voyager entre les mondes

L’amour est partout, même là où vous ne le voyez pas

2 commentaires

  1. cgcg sur 21 septembre 2016 à 18 h 58 min

    Great!great!



  2. Berti Vox sur 17 novembre 2016 à 18 h 48 min

    Thank you 🙂