Une de mes recettes préférées : Un velouté cru à la pistache, à l’avocat et aux épinards

Peut-être vous demandez vous pourquoi je vous parle subitement d’une recette de cuisine au beau milieu de mon blog, mais j’ai envie de dire pourquoi pas en cette période de fête? Et comme j’aime bien les choses un peu iconoclaste, je vais vous parler de ce velouté qui est une de mes recettes préférées. C’est simple à réaliser, vous avez juste besoin d’un blender ou d’un mixer (et non pas d’une table de mixage, une fois n’est pas coutume). C’est vraiment super bon, pour parler d’jeuns je dirais que « ça déchire sa mémé ».

Recettes crues et végétariennes

J’ai tiré cette recette d’un livre de cuisine ou plutôt de « crusine » (parce qu’il s’agit en réalité uniquement de recettes crues) intitulé « Crudessence » de David Côté et Mathieu Gallant. Rien n’est cuit. Ce qui ne veut pas dire que la soupe est froide, non vous allez voir, il suffit de mettre de l’eau chaude, si vous voulez un velouté chaud. Fallait y penser.

Ces deux chefs sont québecois et leurs préparations sont très inventives. Certains plats sont succulents mais il ne s’agit pas à mon avis d’une cuisine à faire tous les jours car parfois les ingrédients ne sont pas toujours faciles à trouver et pas toujours abordables en terme de prix. Disons que c’est à réserver pour les grandes occasions ou pour impressionner les amis que vous invitez, si vous voulez vous la péter en restant branché.

Car en fait le mouvement « Raw Food » (nourriture crue en français) vient des États-Unis, de Californie plus exactement. Pour y être aller à deux reprises, je peux vous dire qu’on y trouve des restaurants qui proposent une nourriture absolument étonnante, incomparable et délicieuse. La plupart du temps il s’agit d’une nourriture « Vegan » de surcroit (ou végétalienne), c’est à dire avec aucun produit animal. L’avantage d’une nourriture crue et peu transformée est de pouvoir conserver un maximum de micro-nutriments. Par exemple les vitamines ne seront pas détruites par la cuisson. Ce mouvement vient en réaction à la mal-bouffe qui sévit dans tout le pays et qui est la cause d’un des désastres sanitaires les plus importants au monde.

En France, où la mal-bouffe s’incruste de plus en plus dans la vie des français avec son lot de problèmes de santé, la cuisine crue n’est pas encore très bien connue à ce jour. Pour avoir testé quelques endroits à Paris, on est loin de ce qu’on peut trouver à Los Angeles.

Les ingrédients pour 4 personnes

  • 400 ml d’eau froide ou chaude
  • 100 gr d’épinards frais (vous enlevez les tiges si ce n’est pas des jeunes pousses)
  • ½ avocat (essayez d’en trouver un mûr, si possible bio car ils sont toujours meilleurs au goût)
  • Un peu de jus de citron vert (sinon jaune), genre 2 cuillères à soupe
  • 30 gr de coriandre fraîche
  • 40 gr de pistaches crues (sans les coquilles bien-sûr… Héhé je précise, bonjour le massacre sinon) trempées au préalable 4 heures dans l’eau pour les ramollir (jeter l’eau de trempage)
  • 1 cuillère à café de sel (si possible du sel local et non raffiné, c’est à dire gris, naturel, le reste c’est de la m****)

Maintenant soyez très attentifs car ça se complique : vous passez tout au blender jusqu’à obtenir une soupe crémeuse et lisse. Voilà c’est prêt. Bon appétit!

Sur ce, je vous souhaite un joyeux Noël et je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures !

Article connexe : Le bonheur se trouve dans vos intestins