Un jour, toutes les religions disparaitront et il ne restera plus que Jésus

Un jour, toutes les religions disparaîtront et il ne restera plus que Jésus. C’est le titre qui m’est venu à l’esprit un beau matin en me réveillant. Je ne veux pas faire du prosélytisme, c’est même tout le contraire. Mais l’humanité ne survivra pas à son auto-destruction sauf si elle prend conscience de qui elle est et de comment sauver son âme.

Les religions pour manipuler

J’ai pensé pendant longtemps que les religions servaient uniquement certains hommes afin de manipuler les peuples. C’est un peu plus compliqué que cela. Il est vrai que certains groupes mal intentionnés s’en sont servi. Comme par exemple « les spécialistes de la loi » (autrement dit les chefs religieux de Jérusalem à l’époque de Jésus) auxquels Jésus leur a reproché un certain nombre de choses, notamment leur religiosité :

« Vous de même, de l’extérieur, vous paraissez justes aux hommes, mais à l’intérieur vous êtes pleins d’hypocrisie et d’injustice. » (Mathieu 23.28)

Je passe sur toutes les manipulations de l’église catholique qui a du sang sur les mains ou sur les prêtres pédophiles. Certains témoignages affirment qu’il y a même des cérémonies sataniques dans les sous-sols du Vatican. Je passe aussi sur la religion islamique qui fabrique des bombes humaines ou qui autorise à ses adeptes d’avoir des relations sexuelles avec des enfants. Toutes les religions ont malheureusement leur lot d’errements. Quand on tue ou au nom de Dieu ou autres folies, on est évidemment très très loin de la volonté de Dieu et là aussi en pleine hypocrisie.

Religion : relier à Dieu

Cependant, derrière le mot religion on peut y mettre un certain nombre de chose et c’est là d’où vient la confusion. Le mot religion peut simplement signifier être relier à Dieu. Si tous les humains vivaient avec l’esprit de Jésus, les dix commandements de Moïse seraient totalement superfétatoire. Mais dans l’état de conscience où se trouve encore l’humanité de nos jours, il est clair que par exemple le commandement « tu ne tueras point » a encore toute son utilité. Si seulement ce commandement en particulier était respecté, la face du monde s’en trouverait radicalement changé.

Alors voilà, d’un côté en tant qu’individu spirituel conscient, nous n’avons pas besoin qu’on nous dicte des lois car elles sont inscrites à l’intérieur de nous comme une évidence. D’un autre côté en tant que sauvages prêts à tuer, détruire et voler, oui il semble nécessaire de poser ces commandements comme un dogme. Et pas seulement pour la masse populaire mais à commencer par certains dirigeants qui engagent des guerres illégales un peu partout dans le monde.

C’est tout le défis de l’humanité. Choisissons-nous d’être des humains conscients ou allons nous rester à l’état animal ? Comme je le dis souvent nous sommes à un tournant, soit nous décidons d’être conscient, soit l’humanité disparaitra sous son inconscience.

Le nom de Jésus, le nom au dessus de tous les noms

Voilà la grande différence qu’il y a entre toutes les religions et Jésus : Jésus a déclaré que nous ne pouvons pas nous sauver par nous même, nous avons besoin de lui comme sauveur.

« Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. » (Jean 14:6)

J’ai mis longtemps avant de vraiment comprendre cette phrase. C’est quelque chose qui me paraissait abstrait. Puis à force de chercher j’ai trouvé la réponse. Toutes les religions enseigne que c’est par notre comportement que nous serons sauvés. C’est en étant un bon petit bouddhiste, un bon petit musulman, et certains chrétiens s’imaginent que c’est en étant un bon petit chrétien que nous accéderont au trône de la gloire. On nage là en pleine hypocrisie. Nous ne serons jamais parfait au yeux de Dieu, nous serons toujours pécheurs. Par conséquent, nous ne pouvons pas nous sauver par les œuvres, par notre comportement mais uniquement par la foi.

C’est comme ça qu’on arrive à des situations aberrantes dans les religions. Les religions enseignent de se comporter comme ceci ou comme cela, alors que pour la plupart d’entre nous, c’est quasiment impossible à tenir. Par exemple, les musulmans voilent leurs femmes parce qu’ils se disent que de cette manière ils ne seront pas tenté par des pensées impures et que cela leur permettra plus tard d’accéder au royaume de Dieu. Car le musulman pense qu’il est sauvé par les œuvres, son comportement. Et puis ensuite on s’aperçoit qu’il y a énormément de connexions sur des sites pornographiques qui viennent des pays arabes. Encore une hypocrisie.

Je pourrais multiplier les exemples dans à peu près toutes les religions. Jésus est venu sur terre pour dénoncer cette hypocrisie et pour annoncer la bonne nouvelle : nous sommes désormais sauvés si et seulement si nous croyons en lui et nous l’acceptons dans notre cœur.

D’abord la foi, ensuite les bénédictions et enfin les œuvres

Les religions enseignent que si vous vous comportez bien alors vous serez remercié par Dieu et ainsi vous aurez des bénédictions. Encore une ineptie. En vérité, il s’agit de tout le contraire. D’abord vous décidez d’avoir la foi, de croire en Jésus, de louer Dieu. Plus vous aurez la foi et plus les bénédictions arriveront dans votre vie. Et plus les bénédictions arriveront de manière abondante et plus vous aurez envie de les partager. Et partager les bénédictions, c’est ça faire des œuvres en toute sincérité. Car comment partager ce que vous n’avez pas ? Si vous manquez d’amour dans votre vie, comment allez-vous en donner aux autres ?

Voilà ce qui rend confus la plupart d’entre nous. Nous prenons le problème à l’envers. Beaucoup pensent que c’est en se comportant bien qu’il plairont à Dieu. Mais l’ordre logique, c’est d’abord la foi, ensuite viendront les bénédictions et lorsqu’on est rempli de l’Amour de Dieu alors là oui, on n’a qu’une envie, c’est de bien se comporter.

Conclusion

Un jour, j’espère que les religions disparaitront avec leurs folies. J’espère que cette phrase qui m’est venue était prophétique. Et il ne restera que Jésus, toujours vivant sinon comment pourrait-on en parler 2000 ans après ? Toujours vivant dans le cœur de milliards de personne sur terre. Il ne restera plus que Jésus, le guide vers la libération de la conscience. Jésus déclarait :

« Celui qui croit en moi, croit en réalité non pas en moi mais en celui qui m’a envoyé. Celui qui me voit, voit celui qui m’a envoyé. Moi je suis venu dans le monde comme lumière, afin que quiconque croit en moi ne reste pas dans l’obscurité. » (Jean 12,44-46)

Peu importe le nom que l’on peut mettre sur « celui qui m’a envoyé ». Ce peut être Dieu, Source Divine, Energie Céleste, Amour, Amour Absolu, Papa, Beauté de la Vie, Smoothie multi-fruits… Le plus important c’est de ne pas rester dans l’obscurité.

Articles connexes :

Le jour où j’ai rencontré Dieu

Voyages astral, voyager entre les mondes

Nous sommes en crise… de conscience

Ne ratez pas le rendez-vous vers l’ Éternel (la vie après la mort)

3 commentaires

  1. CG sur 22 mars 2017 à 19 h 09 min

    j aime! xoxo



  2. CG sur 22 mars 2017 à 19 h 10 min

    j aime



    • Berti Vox sur 23 mars 2017 à 10 h 21 min

      merci