Le bonheur se trouve dans vos intestins

bonheur

Peut-être êtes-vous à la recherche du bonheur ? Peut-être essayez-vous de comprendre ce qu’il est, d’où vient-il, comment l’obtenir ? Et bien ne cherchez-plus, il se trouve certainement dans vos intestins!

Le deuxième cerveau

L’intestin, cet organe qu’on appelle aussi le deuxième cerveau, est d’une importance absolument capitale dans l’état de votre bonheur, de votre santé qu’elle soit physique ou mentale. Plongeons un peu les doigts dans le caca et regardons ce qu’il s’y passe.

Tout d’abord le corps est composé d’environ 50 milliards de cellules et de dix fois plus, certains disent cent fois ou mille fois plus de bactéries (pas de chiffre exact car la science l’ignore). Ces bactéries sans lesquelles nous ne pourrions pas vivre se situent sur les muqueuses telles que la peau, les poumons mais essentiellement les intestins. On appelle cela le biotope intestinal. Ce biotope est donc composé de bonnes et de mauvaises bactéries.

Que se passe-t-il si cette flore intestinale est déséquilibrée, c’est à dire si l’équilibre entre les bonnes et les mauvaises bactéries penche du côté des mauvaises ? Et bien le système immunitaire se retrouve à plat, diminué. Et un système immunitaire au ras des pâquerettes entraîne tôt ou tard tout un tas de dérèglements qui peuvent aller du simple rhume au cancer en passant par la dépression et les addictions. Cela varie en fonction du capital génétique de chaque individu.

Comme nous ne sommes pas égaux à ce niveau là, nous développerons en priorité les maladies pour lesquelles nous sommes le plus susceptible de contracter, là où le terrain, l’état du corps titillera les zones génétiques les plus faibles. Par exemple si vous avez les gênes de la maladie d’Alzheimer et bien l’état de délabrement de votre corps si j’ose dire viendra activer en premier lieu ces gênes là. A contrario si votre forme physique est impeccable alors ces gênes restent « dormants ».

Le bonheur voyage sur le nerf vague

Pour revenir à notre histoire de bonheur, il faut savoir également que les intestins sont directement reliés au cerveau par le nerf vague et qu’en plus de cela, certaines hormones telle que la sérotonine sont produites au niveau du gros intestin, du côlon. La sérotonine est impliquée dans les pathologies telle que le stress, l’anxiété, la dépression, les phobies…

« (…) Suite à l’ingestion de différentes bactéries durant quatre semaines, certaines zones du cerveau des participants (d’une expérience scientifique, ndlr) avaient subi de nettes modifications, et notamment les zones impliquées dans le traitement des sentiments et de la douleur. (…) » Le charme discret de l’intestin – Giulia Enders

bactérie, image gratuite pixabay

Alors maintenant vous allez me dire mais comment se fait-il que mon système immunitaire et que mes productions d’hormones soient complètement à la ramasse ? Les raisons qui font que votre flore est bancale peuvent être :

  • un choc émotionnel
  • une pollution extérieure telle qu’on en trouve abondamment dans nos villes
  • une nourriture déséquilibrée d’origine industrielle, chargées de pesticides et de cochonneries
  • un manque de vitamines et de minéraux dû à une nourriture déséquilibrée d’origine industrielle, chargées de pesticides et de cochonneries  (sic)
  • un manque de grand air et de soleil, un manque d’activité physique
  • un problème d’élimination du système lymphatique qui est en fait le résultat d’un problème d’alimentation la plupart du temps.

Voilà c’est à peu près tout. J’en oublie peut-être mais c’est déjà pas mal.

Remise en question

Ne commencez pas à chercher à esquiver la grosse remise en question de votre mode de vie si vous voulez aller mieux ou d’essayer de trouver de demi-solutions au problème ! Bien-sûr il sera indispensable d’envisager de un profond changement à tous les niveaux.

Concernant la nourriture, une base de 80% de légumes et de fruits mûrs, si possible bio et locaux sera une aide précieuse. Éviter les céréales, notamment à gluten, ainsi que les produits laitiers. Favoriser les aliments fermentés naturellement. Ce ne sera peut-être pas suffisant suivant les cas, alors se tourner vers les plantes sauvages comme par exemple l’ortie, une plante extra-ordinaire, sera un plus qui vous surprendra. C’est pourquoi j’en ai même fait une chanson.

L’ortie, ça dépote !

C’est gratuit et à portée de main alors pourquoi s’en priver ? Il suffit de marcher un peu dans la campagne aux bonnes saisons c’est à dire plutôt le printemps mais j’en ai aussi trouver en automne (en France). La qualité de l’ortie est remarquable. Riche en protéines de très bonne qualité, elle est également riche en minéraux et en vitamines, bien plus riche que n’importe quel légume. Non mais sérieux, ça devrait faire la une des journaux sans déconner. Bien-sûr comme ça ne rapporte rien à personne, personne n’en parle.

J’ajouterai aussi le gel de l’aloé vera, le vrai celui qu’on trouve dans les feuilles pas celui qu’on vend dans des bouteilles. Le réglisse, le curcuma… Produits magnifiques en terme de réparation de la paroi intestinale. Recettes parfaites réalisées par le grand Dieu de l’univers!

ortie - image gratuite pixabay

 

En ces temps de dénutrition industrielle, il est urgent de s’approprier les connaissances pour reprendre le pouvoir sur nos vies, sur la société et sur le monde et donc sur notre bonheur.

D’ailleurs en parlant de dénutrition, savez-vous que les réserves de nourriture dans les supermarchés en France sont de quatre jours ? C’est à dire que ce qui est disponible dans les magasins est en flux tendu continuellement. S’il y a un problème de distribution comme par exemple grève des raffineries de pétrole ou encore l’insuffisance de ressource pétrolière… Et bien la France meurt de faim au bout de quatre jours. En réalité, elle ne meurt pas tout de suite parce que le jeûne a des vertus de guérison impressionnantes.

Le jeûne, une ancienne thérapie

L’abstinence et le jeûne guérissent la plupart des plaintes (proverbe)

Dans toute l’histoire de l’humanité, on n’eut pas toujours à manger. Souvent, nos ancêtres passaient des jours à jeûner ou à manger très peu en période de disette à cause de mauvaises récoltes. Nous savons maintenant que le corps humain est prévu pour ça. Lorsqu’il est privé de nourriture, il se met en protection, préserve les cellules en bonne santé et détruit ou consomme les cellules défectueuses.

Des études parlent de guérison dans 85 pour cent des cas, quelque soit la pathologie physique ou mentale ! C’est assez impressionnant. La médecine allopathique peut aller se rhabiller. On peut éventuellement ajouter à ça une petite soupe d’ortie le soir, alors là on a un remède de grand-mère qui enterre tous les médicaments qui enrichissent grassement la mafia… pardon l’industrie pharmaceutique.

Finalement, le bonheur c’est simple comme un intestin qui carbure. Il y aurait beaucoup de choses à ajouter mais je vous laisse poursuivre vos recherches sur le web et quelques références qui m’ont inspiré ce billet d’humeur.

Bibliographie et sources sur lesquelles j’ai basé mon article:

 

Articles connexes :

Guérir par le jeûne de n’importe quelle maladie physique ou mentale