Entrée en bourse de la FDJ : Bientôt 800 millions d’euros de perte !

ECONOMIE – FDJ : « C’est un immense succès » a affirmé, tout sourire, Bruno Lemaire sur BFMTV

Bruno Lemaire

C’est une nouvelle victoire estime le gouvernement. En effet, la privatisation de la FDJ (Française des Jeux) qui entre en bourse, devrait permettre de faire perdre à l’état français environ 800 millions d’euros par an en terme de dividende.

« C’est un immense succès » estime le ministre de l’économie et des finances. « Nous allons vendre une des entreprises qui rapporte le plus à l’état, ce qui permettra de rapprocher la France du modèle économique qu’a adopté la Grèce. Nous sommes en train d’enclencher une procédure d’hypnose vis à vis des français sur les entreprises nationales ». Interrogé sur les prochaines privatisations que sont les Aéroports de Paris et Engie, Bruno Lemaire a promis de nouvelles pertes.

Pas d’indication sur le montant exact des pertes

L’entrée en bourse aura lieu jeudi prochain, c’est à dire le 21 novembre. Suite à la privatisation, la fourchette de perte sera comprise entre 700 et 900 millions d’euros par an. Bruno Lemaire ajoute en rigolant qu’il n’est pas en mesure de donner un chiffre exact étant donné qu’il navigue à vue depuis 2 ans et demi. « C’est vrai que je ne suis pas du tout compétent dans le domaine mais peu importe tant que personne ne s’en aperçoit. »

« Si tout va bien, nous devrions rattraper le PIB de l’Albanie d’ici quelques années. » En effet, le ministre de l’économie souhaite respecter la procédure du référendum sur les ADP qui devrait se terminer l’année prochaine. « Pas question de laisser penser aux français qu’ils ne peuvent rien changer à notre politique. Même si tout le gouvernement sait bien qu’on va s’essuyer les pieds sur le référendum. »

A la question « d’où viennent toutes ces idées fabuleuses de privatisation? » Bruno Lemaire répond… « Oh vous savez, on prend nos instructions à Bruxelles (l’UE ndlr), après on fait semblant que cela vient de nous. »

Articles connexes :

Alexandre Benalla, bientôt un album de rap suivi d’une tournée dans toute la France